Mites alimentaires, comment les éviter ?

img

Les mites alimentaires sont un peu le cauchemar des beaux jours… avec les moustiques, le sable dans les chaussures et les ruptures de stock de rosé, on vous l’accorde. 🔅

Comme disaient nos grands-mères, “C’est pas la p’tite bête qui va manger la grosse”. Alors, n’écoutant que son courage, WeBulk prend ce sujet à bras le corps. Qui sont ces bestioles dont on redoute la visite ? Comment éviter leur arrivée ? Comment les empêcher de s'installer ? Que faire si elles sont déjà là ? Enquête exclusive au cœur de la mite. 📚

La mite alimentaire, portrait

La mite, ou pyrale de la farine, n’est autre qu’un mignon petit papillon. 🦋 Si vous voulez briller dans les dîners, vous pouvez aussi l’appeler Ephestia kuehniella, la plus courante dans nos placards.  

Ce n’est pas la même que sa cousine que l’on retrouve dans les penderies… chacune son régime alimentaire. 

Elle mesure environ 20 à 25 mm d’envergure à l’âge adulte et arbore une jolie robe grisâtre et satinée. Pendant ce temps-là, elle pond 200 à 300 œufs juste après l’accouplement. Lorsqu’ils éclosent, ils deviennent des larves (ce sont elles qui se nourrissent dans nos placards), qui font leur cocon et se transforment en petit papillon. 

Les mites alimentaires adorent la farine bien sûr, mais aussi les céréales et produits à base de céréales, les pâtes, la semoule, ou même les fruits secs. Bref, l’amie mite n’est pas très difficile. 😋

 

Mites alimentaires

Les mythes de la mite

 

MAUVAISE HYGIÈNE

On vous l’accorde, un rayon vrac dans lequel se baladerait une colonie de mites, ça ne serait pas très ragoûtant. Pour autant, pas de raccourcis ! La présence de mites ne signifie pas mauvaise hygiène. 🧹 Les mites peuvent tout simplement être présentes depuis le champ où la plante a été cultivée, où lors du stockage, sous formes d'œufs microscopiques. Elles peuvent aussi arriver depuis l’extérieur, comme vous et moi 🚪. Des variations de température pendant le stockage ou le transport peuvent provoquer des reprises d’humidité dans le produit et ainsi favoriser l’éclosion des œufs. Rien de sale dans tout ça, en fait. On pourrait même pousser le bouchon et se dire que la présence de mites nous prouve que le produit n’a pas été arrosé de pesticides. C’est pour cela que les produits bio se trouvent plus souvent concernés par les problèmes de mites alimentaires, mais pas nécessairement parce que les rayons ne sont pas bien entretenus, qu’on se le dise.

 

DANGEREUSE

La mite ne présente a priori aucun danger pour la santé. En effet, la larve demeure dans un même environnement et ne véhiculerait donc pas de micro-organismes. Cependant la mite adulte, elle, reste un insecte et le risque zéro n’existe pas.

On ne vous dit pas de manger vos denrées très infestées mais en vérité, et particulièrement s’il y a cuisson, vous ne risquez rien à en faire la protéine de votre dîner. Il serait dommage de gâcher un kilo de farine pour la présence d’une seule mite.  

Bien sûr, on vous le dit quand même, jetez ce qui est vraiment infesté et surtout mettez en œuvre un nettoyage approfondi pour éviter la spirale de la pyrale. 😵

 

Que faire contre les mites alimentaires ?

À LA MAISON : PAS SI VITE LA MITE !

Pas de jugement ! Chacun ses goûts en matière d’animaux de compagnie. Pour autant, voici quelques conseils si vous souhaitez vous débarrasser des mites. 

 

Le froid

Les mites alimentaires sont frileuses : en dessous de 15°C, peu de développement. Au-delà en revanche, la reproduction bat son plein. 

N’hésitez pas à congeler 24h les denrées sensibles : cela tuera les insectes adultes. On peut espérer que cela altère également les œufs de mites invisibles à l'œil nu et les larves. Tamisez ensuite votre produit en le sortant du congélateur. 

Astuce : on peut recongeler un produit qui a été congelé auparavant s’il a subi une étape de cuisson entre-temps. 

Pour la conservation, l’idéal est le frais aussi. N’hésitez pas à conserver vos denrées sensibles au frigo dans des contenants hermétiques pendant les fortes chaleurs : cela ralentira le cycle de vie des insectes. 

C’est aussi pour cela qu’on recommande aux épiceries vrac d’avoir un système de régulation de température, et que certains entrepôts fonctionnent également à température dirigée. 

 

 

Le mode de conservation

Choisissez des bocaux hermétiques, si possible en verre avec un joint. Car la mite est maligne ! Elle profitera du moindre petit interstice pour aller y faire son nid. 

On élimine le carton et les sachets plastiques de ses placards, et on transvase ses achats dans les bocaux dès le retour de l’épicerie. Ou encore mieux : on a la chance d’avoir une épicerie vrac près de chez soi qui permet d’acheter ses provisions directement dans les bocaux. 😎

 

Mites alimentaires, les huiles essentielles

Les huiles essentielles

Si vous n’avez pas de contre-indication à l’inhalation d’huiles essentielles (on ne le répètera jamais assez, chaque huile essentielle a ses dangers, donc on se renseigne), vous pouvez utiliser le laurier noble, le clou de girofle et la menthe poivrée. Une petite coupelle, quelques gouttes, et les mites trouveront refuge ailleurs. 

 

Le vinaigre

Il n’est certes pas désinfectant, mais vous pouvez tout de même l’utiliser pur pour nettoyer vos placards et vos bocaux. Naturel et inoffensif, c’est toujours un bon allié. Petit conseil tout de même, on vous conseille plutôt du vinaigre blanc, ça serait dommage de nettoyer tous vos placards au vinaigre balsamique. 😬

 

Autres astuces de grand-mère

Le clou de girofle est également un bon allié anti-mites. Déposez quelques clous dans vos placards et renouvelez de temps en temps. L’astuce : mettez-les dans de petits sacs à thé pour éviter d’en retrouver partout.

Le sel peut aussi fonctionner : on en met autour des bocaux, ou même dedans. Il ne vous restera plus qu’à rincer les pâtes ou le riz avant de les cuire si vous avez peur que votre plat soit trop salé. Peut-être à éviter avec le muesli...

 

On a aussi trouvé un vieux grimoire qui conseille de danser nu un soir d’été dans une fontaine publique au clair de lune en chantant “La mite Caouette, veut faire la fête, dans mes ca-ca-huètes”. Mais là, c’est vous qui voyez. 

 

À L’ÉPICERIE, ELLE DÉTALE LA PYRALE

Nous avons interrogé Kristel Le Caous, responsable qualité chez Bulk&Co, qui nous conseille pour éviter une infestation.

 

Mites alimentaires Kristel Le Caous Bulk&Co

Protocole préventif

Respectez une bonne hygiène dans votre magasin. Nettoyez régulièrement et efficacement vos silos et passez l’aspirateur le plus souvent possible. Chaque miette oubliée est susceptible d’attirer les mites.

Posez des pièges à phéromones dans vos rayons. Ils vous permettront de détecter les premiers vols de mites et de réagir au plus vite. Bien sûr, ils ne sont pas nocifs et peuvent être posés tout près des aliments.  

Pensez aussi à inspecter la marchandise qui vous est livrée, pour vérifier qu’elle ne semble pas contaminée.


En cas d’infestation

Pas de quartier ! 🧨

Utilisez les trichogrammes : un insecte microscopique (une micro-guêpe, si vous voulez) qui va pondre dans les œufs de mites. Ils ne pourront donc pas éclore. Procédé un peu dur pour les pauvres mites, on vous l’accorde, mais diablement efficace !  

On pose de petits diffuseurs à trichogrammes dans le rayon tous les mètres, on les renouvelle toutes les 2 semaines. Eux aussi sont inoffensifs pour la santé et peuvent être posés près des denrées alimentaires : il sont même faits pour ça !

Et bien sûr, jetez le lot contaminé, nettoyez vos équipements de vente dans les moindres recoins avant de remettre un produit dedans. Surveillez bien avec les pièges à phéromone pendant les semaines qui suivent, pour vérifier que la colonie est éliminée.

 


Conseils de Maryse Noel, hygiéniste de Réseau Vrac

Soyez vigilants !

 

  • Surveillez toutes les étapes : inspectez les sacs qui arrivent à l’épicerie, effectuez un contrôle visuel approfondi avant de transvaser vos produits dans les silos, et pendant toute la période de vente. Nettoyez très régulièrement les zones potentielles d’infestation (zone de vente, de stockage...).
  • Posez des pièges à mites. 
  • Fermez toujours bien hermétiquement les sacs entamés. : évitez par tous les moyens l’infestation des locaux.
  • Sélectionnez soigneusement vos fournisseurs, et assurez-vous d’avoir une bonne rotation de vos produits.
  • Soyez encore plus vigilants de fin avril à mi-octobre, périodes où la température est plus haute. Plus la température est haute, plus le cycle de vie est court, plus le développement est rapide.
  • Si besoin, investissez dans un système de régulation de température.

 

 

Mites alimentaires Lutte contre les mites
 

Voilà, vous en savez plus sur la mite, ce petit insecte tant redouté, et pourtant si peu dangereux… Vous aurez noté qu’on ne vous a pas raconté la blague du petit génie et de la grosse mite, parce que bon, c’est un endroit correct ici. 



Suivez les dernières nouvelles de la communauté vrac !