Les tendances du vrac

img

Avez-vous lu l’Observatoire du Vrac 2020 ? Ou encore la dernière étude sur la consommation vrac ? Nous oui ! Ces documents proposés pour l’un par les éditions Dauvers et pour l’autre par Nielsen, et tous deux en partenariat avec Réseau Vrac, présentent les évolutions et tendances du vrac. 

Évidemment une mine d’or pour la communauté du vrac, et nous avons décidé d’en tirer pour vous la substantifique moëlle. 🔑

Les foyers français à l’heure du vrac

Début 2020, la résolution n°1 des foyers français était de limiter leurs emballages. Ça c’est une nouvelle qui nous réjouit ! 

4 foyers sur 10 se déclaraient déjà acheteurs de produits en vrac, et parmi eux 26 % au moins une fois par mois. Si vous êtes très fort en calcul mental, vous aurez noté que ça donne en tout 10 % des foyers qui achètent une fois par mois au moins en vrac. 

Le vrac n’est donc plus seulement une mode mais bien une façon de consommer à part entière ! 🤩

Nous avons aussi noté que les foyers qui achètent en vrac 

✔️ cuisinent plus de produits bruts

✔️ consomment moins de viande

✔️ font plus souvent leurs préparations maison (yaourts, gâteaux, etc)

✔️ fabriquent davantage leurs produits d’hygiène et d’entretien

Encore des données qu’on est heureux de lire, parce qu’on sait que ces habitudes sont meilleures pour l’environnement, la santé et aussi la créativité ! 🎨

thé en vrac

Les chiffres et tendances du vrac

LE MARCHÉ DU VRAC

L'Observatoire du Vrac 2020 présente les chiffres et tendances du vrac pour l'année 2019. Voici ce que nous retenons...

Le chiffre d’affaires du vrac, tous circuits confondus, a atteint 1,2 milliards d’euros en 2019. C’est une augmentation de 41 % par rapport à l’année précédente ! Et on prévoit qu’il dépasse 3 milliards en 2022.. Vertigineux, non ? 🎆

Notons que la moitié du chiffre d’affaires du vrac est aujourd’hui réalisé par la GMS (les grandes et moyennes surfaces). 

 

L’offre est de plus en plus large et les stars du vrac sont :

  • 🥇 les oléagineux
  • 🥈 les fruits secs
  • 🥉 les légumineuses
  • les graines
  • les céréales
  • le riz, les pâtes et céréales à cuire
  • les olives
  • les confiseries
  • les thés et infusions
  • les épices

 

On remarque dans les tendances du vrac actuelles : 

➕ de plus en plus de fournisseurs spécialisés

l’arrivée des grandes marques sur le marché

la digitalisation de la vente en vrac (notamment avec les drives et sites dédiés)

le dynamisme des fournisseurs d’équipement qui multiplient les innovations pour optimiser l’expérience client

sacs de grains

LES PERSPECTIVES

Nous avons vu les tendances du vrac à fin 2019, mais quelle sera la suite ? La convention citoyenne pour le climat a donné un coup d’accélérateur au vrac. L’objectif ? Atteindre 25 % de l’offre dans les rayons secs et liquides de la GMS en 2023, et 50 % en 2030.

Du côté des épiceries spécialisées bio et vrac, le dynamisme est bien là ! Il en existait 385 à fin 2019, soit une augmentation de 60 % en un an. On a déjà dépassé aujourd’hui les 400, et le nombre de projets en cours fait plaisir à voir !

Pour rappel, un magasin vrac, c’est en moyenne 1 tonne d’emballages ‘“économisés” par an. Alors oui, on peut se réjouir ! ✌

Une piste d’amélioration néanmoins : 74 % des épiceries spécialisées sont en centre-ville, et seulement 6 % en zone rurale. Une donnée à faire évoluer pour favoriser la consommation bio et/ou vrac. 

En tout cas, chez WeBulk, nous croyons que le dynamisme va se confirmer et s'intensifier, en ville comme à la campagne. Et c'est pour soutenir ce développement que nous avons créé notre outil digital de commandes, pour permettre aux magasins de s'approvisionner facilement. 👌

 

Les canaux de distribution du vrac

GRANDE DISTRIBUTION

Dans les hypers et les supers, on trouve les rayons vrac implantés dans la majorité des cas à côté des rayons bio. Logique, direz-vous, puisque les consommateurs de vrac recherchent souvent des produits plus sains, sans additifs. Mais parfois, on les trouve aussi au rayon premier prix, comme un espace self discount. 

L’enquête a montré que les rayons, dans la très grande majorité des cas, sont propres et bien tenus. Un bon point à distribuer, puisqu’on sait que tenir un rayon vrac ne s’improvise pas et nécessite une attention particulière et quotidienne. C’est d’ailleurs toute la philosophie de Bulk&Co qui propose un rayon vrac clé en mains pour ses distributeurs partenaires. 

Cependant, quelques pratiques douteuses ou incohérentes ont été repérées (on vous parle de cet hyper qui propose du vrac préemballé… sous plastique ?) Heureusement, une minorité !

Les “Drive” des hypers et supers commencent aussi à se mettre au vrac, mais on sent une certaine frilosité sur le sujet... ❄️

ÉPICERIES SPÉCIALISÉES

Les consommateurs voient de bonnes raisons de se tourner vers les magasins zéro déchet, bio et vrac :

☺️ une gestion plus humaine, et une vraie relation avec le commerçant

☺️ des commerçants qui connaissent leur métier et leurs produits

☺️ une attention particulière à l’hygiène

☺️ davantage de producteurs locaux

☺️ plus de facilités à acheter des contenants réutilisables adaptés aux produits (et donc une démarche zéro déchet plus poussée)

☺️ une consommation plus porteuse de valeurs (alors que la grande distribution est parfois accusée d’opportunisme  et de ne trouver là qu’une occasion supplémentaire de faire du chiffre d’affaires, comme ils l’ont fait avec la bio)

Chez WeBulk, nous connaissons bien ces épiciers, et nous pouvons en effet témoigner de leur professionnalisme, de leur engagement et de leur envie de contribuer à un monde meilleur ! 👏

mains et grains

Les freins qui subsistent

Le principal frein à l’achat en vrac évoqué par les consommateurs est le prix. Viennent ensuite l’hygiène, la praticité, le manque d’informations sur les produits, ou l’absence des marques habituelles. Autre frein, tout bête : il n’y a pas de vrac dans leur magasin habituel…

On note aussi des catégories de produits pour lesquelles les clients sont encore très réticents : alcool, confiture, miel, pâte à tartiner, moutarde, ketchup, hygiène et beauté… 

 

À la lecture de ces freins, chez WeBulk on ressent plutôt de l’optimisme ! 😀

 

👉 Concernant les prix, les études ont montré une grande disparité, c'est vrai. Au consommateur donc, pour le moment, de juger de ce qui lui semble juste en fonction de la qualité des produits (bio, local, éthique...) D'ailleurs, peut-être que ce sont les produits classiques qui ne sont pas assez chers pour être de qualité et assurer une rémunération juste sur toute la filière ?

 

👉 L’hygiène, on l’a vu, semble être un problème finalement peu rencontré. Par ailleurs, la crise sanitaire a joué un rôle d'accélérateur pour des innovations déjà dans les tuyaux, comme des poignées de silos dotées d'un revêtement du même type que celui utilisé dans les hôpitaux. Le virus, au contact de ce revêtement, ne survit pas longtemps ! Ce sont les poignées Kovrilo chez nos copains de Bulk&Co, par exemple, et très bientôt dans vos boutiques.

👉 Des innovations arrivent qui optimisent l’expérience client : voyez donc le Spicoj, un distributeur à épices de chez Bulk&Co qui évite aux poudres ou aux herbes de s’amalgamer, ou encore le système Gravity de Jean Bouteille. Des systèmes de consigne ou de récupération des bocaux sont aussi mis en place par les épiceries spécialisées, pour éviter les sacs kraft, en attendant une solution plus globale (avez-vous lu notre article sur notre projet de supply chain zéro déchet ? On est sûrs que oui, mais comme on sait que vous avez envie de le relire et d'en faire profiter tous vos amis, on vous le remet ici !)

👉 Et avec les tous magasins qui ouvrent et la grande distribution qui s’y met, il devrait être de plus en plus facile de trouver du vrac près de chez soi.

Spicoj Bulk&Co

On vous le disait en début d’article, 40 % des foyers achetaient en vrac avant le confinement. Pour des raisons pratiques, certains n’ont pas pu continuer pendant le confinement, mais 7 sur 10 y étaient déjà revenus cet été. Et quand on sait que 61 % des Français souhaitent plus de vrac dans leurs magasins (et même 83 % parmi ceux qui en achètent déjà), on se dit que le vrac a de beaux jours devant lui. Une bonne nouvelle pour l’environnement ! 🍀

Pour se quitter, nous vous proposons cette vidéo, où l’art et le sport nous aident à prendre conscience des conséquences de nos emballages sur la vie qui nous entoure… 


WEBULK utilise des cookies pour mesurer l’audience de notre site internet ainsi que des cookies techniques pour le bon fonctionnement du site. Pour plus d’informations, consultez notre Politique de Confidentialité.
J'ai compris