L’hygiène du rayon vrac

img

14% des Français interrogés pour une étude de Feedback publiée en décembre 2021 n’achètent pas en vrac parce qu’ils ont des craintes concernant l’hygiène. 😱 C’est la deuxième raison : 49% disent tout simplement n’avoir pas le réflexe. 

Mais a-t-on raison d’avoir des doutes sur l’hygiène du rayon vrac ? Est-ce que le vrac et le zéro déchet sont moins hygiéniques que la vente en préemballé ? Tentons d’y voir plus clair. 

 

L’hygiène du rayon vrac : de quoi on parle ?

SUPERMARCHÉ OU INDÉPENDANT ?

Tout d’abord, lorsqu’on parle de vrac, il faut bien différencier le rayon vrac des supermarchés et les épiceries indépendantes et surtout spécialisées. 

La loi Climat et Résilience de 2021 imposera bientôt un minimum de 20% de surface de vente en vrac pour les commerces de plus de 400 m². Beaucoup de supermarchés ont pris les devants, et l’on voit fleurir les rayons vrac dans les hypers.  

Cependant, les supermarchés ne peuvent pas toujours avoir du personnel dédié uniquement à leur rayon vrac. Or, un rayon vrac, cela s’entretient ! 🧹 Les épiciers indépendants le savent bien et sont extrêmement attentifs à la bonne tenue de leurs bacs et silos. Leur exigence concernant leur commerce et leurs valeurs sont énormes, et ils connaissent leur métier. 

Les épiciers vrac font des formations dédiées. Par exemple, ils utilisent la méthode HACCP. C’est l’abréviation de "Hazard Analysis Critical Control Point" qui signifie en français "analyse des dangers et points critiques pour leur maîtrise". Réseau Vrac par exemple propose des formations spécifiques pour la vente en vrac et en fonction des différents produits.

En clair, lorsque vous entrez dans une épicerie indépendante, vous savez que vous avez en face de vous quelqu’un qui est formé à la vente en vrac et qui respecte les bonnes pratiques, afin que l’hygiène soit parfaite. 🎖

 

Hygiène du rayon vrac : la mite
 

L’ENNEMI NUMÉRO 1 : LES MITES

La mite, cette si petite bête, est l’ennemi numéro 1 des rayons vrac. À tel point que nous avions rédigé un article complet sur le sujet… Vous ne l’avez pas encore lu ? Il n’est pas trop tard ! Voici l’article sur les mites.  🪰

D’abord, ce qu’il faut savoir, c’est que les produits en vrac sont, le plus souvent, des produits bio. Et qui dit bio dit peu ou pas de pesticides : il est donc logique d’avoir davantage de problèmes de mites. Elles peuvent tout simplement être présentes depuis l’exploitation agricole : rien à voir avec l’hygiène du magasin. 

Néanmoins, il y a bien sûr des règles à respecter pour éviter d’abord qu’elles n’arrivent au magasin, ensuite qu’elles ne prolifèrent si d’aventure elles s’étaient frayé un chemin. Vous pouvez nous croire sur parole, les épiciers indépendants le savent bien et sont extrêmement attentifs. Ils sont tous passés maître dans la traque de cette petite bête inoffensive, mais pas la bienvenue pour autant.

 

Les bonnes pratiques de l’hygiène du rayon vrac

LA TRAÇABILITÉ

À la réception des produits, les épiciers vérifient les informations de chaque lot. Nom du fournisseur, dates limites, numéro de lot, nom et origine des produits, date de livraison, quantité, date d’ouverture… Tout est consigné pour garder une trace, que ce soit en annotant le bon de livraison ou en tenant un registre ou une fiche de contrôle de la livraison. 🗒

Les épiciers effectuent également un contrôle produit, pour voir s’il n’y a pas de problème apparent. Ils vérifient l’intégrité de l’emballage et l’aspect des produits. S’il y a le moindre doute, les produits sont bien sûr mis de côté et le fournisseur est contacté. 

 

LE STOCKAGE

 De nombreuses règles régissent les lieux de stockage des épiceries vrac. Stockage hors sol, température régulée, aération, protocoles de nettoyage et entretien régulier, plan de lutte contre les nuisibles… Tout est fait pour que l’hygiène soit impeccable ! 🔍

 

Hygiène du rayon vrac : les règles
 

LA MISE EN RAYON

La règle du FIFO

 

Pour la mise en rayon, on pratique selon une règle évidente : c’est le premier produit entré qui est le premier sorti. Cela s’appelle la règle du FIFO : First In Frist Out. En clair, pour choisir le prochain lot qui sera mis en rayon, on prend celui qu’on a reçu en premier, qui sera normalement celui avec la DDM la plus courte. Vous avez encore un doute sur ce que veut dire DDM ? Pas de panique, relisez simplement notre article concernant l’anti-gaspi, qui fait le point sur DDM, DLUO et autres sigles sympathiques. 

 

Les lots

 

Une règle importante : il n’y a pas de mélange de lots ! Ainsi, lorsqu’un silo se vide, soit on peut le remplir avec le produit du même lot s’il en reste, soit on attend que le silo soit entièrement vide. C’est pour cela que vous pouvez parfois des silos presque vides : pas parce que l’épicier n’a pas eu le temps de le recharger, mais parce qu’il doit pour cela attendre qu’il soit tout à fait terminé. N’hésitez donc pas : un silo bientôt vide ne signifie pas du tout que le produit est là depuis très longtemps ou autres images que l’on se fait parfois. Certains épiciers font des réductions sur ces fins de lot pour encourager les consommateurs à prendre la fin du bac ou du silo. En tout cas, n’hésitez pas à prévenir l’épicier quand vous avez fini un silo : il pourra procéder au changement de lot plus rapidement. 

 

Nettoyage

 

Lorsque les épiciers mettent les produits dans les contenants (cela se pratique souvent en réserve), ils enfilent bien sûr des gants et/ou utilisent des ustensiles pour éviter le contact avec la marchandise. 

Lorsqu’il y a changement de lot, l’épicier va procéder au nettoyage de tous les contenants. 🧽 Bacs, silos, trémies, bocaux… tout y passe et rien n’est laissé au hasard. Il va également remplir un document de suivi et modifier les étiquettes le cas échéant. 

 

Tout au long de la journée, les épiciers nettoient également dans le magasin : parfois certains clients peuvent avoir de petits accidents au moment de se servir… L’épicier n’est jamais loin pour remettre un coup de propre ! Les accessoires sont aussi désinfectés très régulièrement. Pinces, pelles ou cuillères ne sont jamais laissés bien longtemps sans nettoyage.

 

L'hygiène du rayon vrac : zéro doute
 

Vous le voyez, les épiciers vrac connaissent leur métier, et ils ne font pas ce qu’ils veulent : des règles strictes sont à respecter. De toute façon, ils sont bien conscients de ce frein qu’est l’hygiène pour le vrac, on en parle depuis longtemps. Ils sont donc particulièrement attentifs : il en va de leur réputation en plus bien sûr du respect du consommateur. 

Alors, si vous faisiez partie des 14% de consommateurs un tant soit peu effrayés par l’hygiène du rayon vrac, rendez-vous vite dans une épicerie zéro déchet indépendante près de chez vous : vous pourriez être agréablement surpris et plonger la tête la première dans le monde vertueux du vrac. 🌊

Pour savoir où se trouve l’épicerie la plus proche de chez vous, vous pouvez compter sur Réseau vrac et sa carte des commerces vrac

 

Publié le Jeudi 24 Février 2022

Suivez les dernières nouvelles de la communauté vrac !